10 règles de composition que vous devez connaître !

Après mes deux derniers articles à destination des débutants en photographie publiés les dernières semaines, 10 conseils essentiels pour photographes débutants et 8 astuces pour faire de plus belles photos voici un troisième article toujours dans le même esprit, dont le but est d’essayer de vous apporter quelques conseils concernant les règles à respecter pour une bonne composition de vos photographies, élément essentiel qui vous permettra de sublimer vos prises de vues.

1. Utilisez les lignes et les points de fuite

Toujours intéressant dans une composition, les lignes et les points de fuites permettent de guider l’œil du spectateur vers un point spécifique ou tout simplement donner un impression de profondeur à l’image.

Corridor

Vous pouvez par exemple utiliser les routes, rivières, les structures architecturales etc… dans cet exemple on remarque une sorte de long couloir, c’était en fait la partie distribution de l’électricité dans une ancienne usine électrique désaffectée…

2. Changez de point de vue / angle de vue

Afin de donner plus d’impact et d’originalité à vos photos, essayez de changer le point de vue, posez votre appareil au sol ou au contraire élevez votre appareil à l’aide d’une perche ou en montant sur un obstacle (restez prudent tout de même) ! Rien de plus banal qu’une photo prise à hauteur d’œil…

Lake of Creutzwald - Moselle - France

BELL

3. Maintenez l’horizon droit

Très important en photographie, l’horizon est un repère très important en composition photographique. Vous pouvez bien entendu pencher volontairement l’horizon pour donner un style en fonction des autres éléments présents, cela dit si vous souhaitez faire du paysage, il sera essentiel de garder cet horizon bien droit sinon cela dérangera l’œil du public. Même si l’horizon penche très légèrement cela peut nuire à la lisibilité de votre photo, n’hésitez donc pas à utiliser une règle ou un repère pour vous assurer que c’est bien horizontal !

Port Bourgenay - Vendée

Coucher de Soleil en Vendée

Certains appareils proposent aujourd’hui une fonctionnalité permettant de garder l’appareil bien horizontal, vous pouvez aussi vous servir du niveau à bulle présent sur certains trépieds ou corriger cela en post-production !

4. Redressez les verticales

Notre point de vue de photographe étant presque toujours celui d’un homme d’à peu près 1m75, lorsqu’on prend une photo, d’un monument par exemple, cela a pour effet de déformer les lignes verticales qui partent en biais vers le haut de l’image. Cela peut-être un effet recherché et donner un style particulier mais dans la plupart des cas c’est un effet non désiré.

Essayez donc, en post traitement ou si vous en avez les moyens à l’aide d’une optique à décentrement, de rétablir ces verticales afin de donner plus de réalisme à votre photo. Voici un exemple de photographie d’un même lieux sans et avec correction des verticales (en post-traitement).

cath

5. Trouver des encadrements originaux

Que ce soit dans la nature ou sur un lieu Urbex comme sur la photo ci-dessous, vous pouvez trouver beaucoup d’éléments (arbres, branches, vitres, cadre, mobilier etc…) qui peuvent mettre en évidence un portrait ou tout autre objet ou élément d’architecture trouvé sur place ! Ouvrez donc bien les yeux à la recherche des ces petits cadres qui pourraient bien faire d’une photo banale, LA photo sympa tant attendue !

Mirror

Je remercie K-role et Vincent pour avoir posé pour moi sur cette photographie.

6. Remplissez le cadre au maximum

Une autre façon de composer ses photos et qu’on retrouve beaucoup dans la photo dite “macro” c’est le remplissage maximum du cadre, c’est à dire ne pas afficher autre chose sur la photo que l’élément de premier plan ! Cela donne un effet souvent très graphique et capte directement l’œil du spectateur !

cadre

7. Jouez avec la symétrie et les reflets

Quelque chose que j’adore personnellement c’est le jeu du miroir et des reflets ! Toute la complexité c’est de ne pas se trouver soi-même sur la photo !

sym2

sym1

8. Exploitez la profondeur de champ

Afin de mieux mettre en évidence votre sujet, vous pouvez jouer sur la quantité de flou derrière votre sujet principal. Plus le diaphragme de votre appareil sera ouvert (f1.4=très ouvert // f22=très fermé) plus le bokeh (flou d’arrière plan) sera important ! Donc plus il y a de flou, plus la profondeur de champ est petite, moins il y en a plus elle est élevée… Voici ci-dessous deux photos prises à des ouvertures assez élevées, l’une en plein jour à gauche et l’autre dans un endroits sombre avec un sapin de noël en fond !

pdc

9. Utilisez le mouvement

Exploitez la fonctionnalité de vitesse lente sur votre boîtier afin d’obtenir des effets de filés de lumière. Après vous être muni d’un trépied ou avoir posé votre appareil sur un support stable, descendez la vitesse d’obturation en dessous de 1/30s jusqu’à plusieurs secondes de pose suivant l’effet que vous recherchez. Les manèges ou décorations de Noël (puisque c’est la période) sont d’ailleurs de beaux sujets d’expérience. Amusez-vous !

mouvement

Ici l’appareil est posé sur le tableau de bord d’une voiture lors de la traversée d’un tunnel :

car

10. Osez d’autres formats de photo que le format traditionnel

Quoi de plus classique qu’une photographie au format 10×15 cm ? Si ce format reste un classique, il est selon moi indispensable d’essayer d’exploiter d’autre formats. Dans la série photo suivante, qui a été prise lors du « Mémorial Day« , l’idée que j’avais était de travailler ces photos en Noir et Blanc afin de faire ressortir un peu mieux l’aspect historique du moment (les tenues des participants s’y prêtant bien…) mais en recadrant ces photos au format carré façon demi-format 6×6 comme sur les films 120 de l’époque argentique cela ajoute encore plus de puissance aux visuels !

Il est donc important, pour exploiter au maximum le potentiel de vos photos, d’imaginer des formats différents !

7309123314_5c4dcca964_z 7309126768_4624ec422d_z 7309131110_43ce9a7e19_z 7309186140_5d10abff2b_z

J’espère que cet article vous aura aidé à appréhender quelques points essentiels en composition photographique.
Sachez néanmoins que rien est figé, qu’il ne s’agit là que de conseils visant à améliorer votre pratique mais que si vous transgressez ces règles, le résultat n’en sera pas pour autant mauvais ou sans intérêt !

Chaque photographe a un œil différent sur le monde qui l’entoure et toutes les manières de retranscrire cette vision sont valables...

Je tiens à préciser que l’ensemble des photos présentes dans cet article (à l’exception de celle de la fleur) ne sont pas libres de droit et sont sujet à des droits d’auteurs, toute reproduction ou utilisation sans l’accord de son propriétaire (moi) est donc totalement proscrite ! 😉 Merci de votre compréhension !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *